Édito de janvier

Une nouvelle année commence, pleine d’optimisme et de confiance. Une année de plus, à l’école du Christ, pour avancer dans le sillage de sa vocation rédemptrice, au service de tous nos frères et sœurs en humanité. Que Dieu bénisse ainsi ce nouveau temps de grâce qui, comme nous l’annonçait la lettre pastorale de notre évêque verra s’amorcer la restructuration de notre diocèse. Dans les semaines à venir, nous reviendrons régulièrement sur ce grand chantier de la pastorale diocésaine.

Si les structures sont importantes pour la vie et l’épanouissement de nos communautés chrétiennes, n’oublions jamais, cependant, qu’elles demeurent des réalités transitoires et passagères au regard de nos plus hautes destinées. La véritable patrie d’un disciple du Christ demeure le Ciel. Et, sur cette terre, nous ne sommes que de passage, à la manière des pèlerins de St-Jacques auquel le dossier du mois de ce numéro du Renouveau est consacré. Un grand merci pour le témoignage de nos deux vicomtais à ce sujet !

J’attire aussi votre attention sur la date du dimanche 12 janvier où, après l’Eucharistie commune qui rassemblera nos deux paroisses à St-Florent (11 h 00), nous nous retrouverons autour d’un verre de l’amitié. Ce sera pour moi, au nom de toute l’équipe pastorale, l’occasion de vous présenter mes vœux de nouvel an. Ceux qui le souhaitent pourront ensuite rester déjeuner autour d’un pique-nique tiré du sac. De tels moments sont importants pour mieux nous connaître et nous apprécier.

Que Dieu bénisse tous et chacun d’entre vous ! Qu’il comble vos vœux de bonheur bien au-delà de vos espérances !

Bonne, sainte et joyeuse année 2020 !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *