Édito décembre 2019

Avec ce mois de décembre, commence une nouvelle année liturgique inaugurée par le temps de l’Avent. Joyeusement invités à nous préparer à la fête de la Nativité, nous serons également appelés à prier pour le retour en gloire de Notre Seigneur. De dimanches en dimanches, nous proclamerons donc le mystère de la foi, jusqu’à ce qu’il vienne. 

En effet, si le temps de l’Avent évoque pour nous l’imminence des fêtes de Noël, il est aussi le temps de l’attente messianique dans toute son ampleur : car il vient le « germe de justice » qu’évoque le prophète Jérémie.

Le temps de l’Avent n’est donc pas la simple attente passive d’un réveillon familial mais une occasion privilégiée, pour chacun, d’accueillir le Seigneur dans sa propre vie. L’Avent est ainsi un temps d’espérance, cette vertu fondamentale dont la foi est la substance et la preuve (Spe salvi 7).

Pour tous ceux qui habitent La Chaize-le-Vicomte, Thorigny ou Fougeré, le 1er décembre sera aussi marqué par la fête paroissiale de Notre-Dame-du-Marillet. Comme chaque année, le déjeuner sera accompagné d’une tombola, avec quelques cadeaux à la clé. Je profite aussi de cet édito pour rappeler que la livraison d’un déjeuner à domicile est une possibilité réservée aux personnes qui sont réellement dans l’incapacité de se déplacer. Le but d’une fête, en effet, est de nous rassembler ! Alors n’hésitez pas à proposer des covoiturages !

Chers lecteurs du Renouveau, à toutes et à tous : je souhaite une joyeuse montée vers Noël !